05.02.2017 / Communiqué / / ,

Les Jeunes PDC soutiennent une politique énergétique durable

L’assemblée des délégués des Jeunes PDC s’est clairement prononcée pour la Stratégie énergétique 2050. La nouvelle loi sur l’énergie ouvre la voie à l’abandon progressif de l’énergie nucléaire, non rentable, et permet de faire un pas en avant vers une énergie sûre, abordable et respectueux de l’environnement.

Ce n’est pas la première fois que l’UDC utilise des faits inexacts dans ses campagnes. Son président a affirmé récemment que la politique énergétique coûterait, chaque année, 3200 francs à un ménage de quatre personnes. Ses calculs sont faux. Mais plus largement, c’est la politique énergétique de l’UDC qui est erronée. Elle ne propose aucune solution et refuse de reconnaître que la majorité des citoyens de ce pays veut un approvisionnement énergétique sûr. L’énergie nucléaire n’est pas sûre ni rentable : la construction de nouvelles centrales nucléaires coûterait 20 milliards de francs. Nous payons déjà aujourd’hui 10 milliards pour les combustibles et les carburants.

La stratégie énergétique est une nécessité politique. Le marché évolue rapidement. La Suisse a la possibilité de créer, avec les nouvelles technologies, un système énergétique durable et indépendant de l’étranger.. Il garantit l’efficacité énergétique, remplace l’énergie fossile et permet le développement des énergies renouvelables et la création de nouveaux emplois.

Oui au FORTA et la naturalisation facilitée
Le conseiler national soleurois Stefan Müller-Altermatt et président de la a présenté la Stratégie énergétique 2050 et le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). La Suisse a besoin d’une infrastructure de transport efficace qui permet à notre
économie et à la société de continuer à fonctionner. Le FORTA élimine les goulets d’étranglement, renforce les régions rurales et montagneuses et soulage les villes et agglomérations.

Les quelques 80 délégués ont également dit oui à la naturalisation facilitée de la troisième génération. Les jeunes étrangers bien intégrés de la troisième génération doivent avoir la possibilité d’obtenir une naturalisation facilitée. Il ne s’agit pas d’un automatisme, comme les adversaires le prétendent. La naturalisation demandera toujours des critères clairs à rempir.

Après une discussion animée, les jeunes PDC Suisse ont accepté une proposition des jeunes PDC Neuchâtelois contre les insecticides néonicotinoïdes.

Paroles des Jeunes PDC Suisse:

  • Oui à la Stratégie énergétique 2050
  • Oui à la création d’un Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération
    (FORTA)
  • Oui à la naturalisation facilitée pour les jeunes étrangers de la troisième génération

Kontakt