19.05.2019 / Communiqués / Assurances sociales /

D’une pierre deux coups : la Suisse dit oui à une économie forte et à la responsabilité sociale

La population suisse en avait assez de ce retard dans les réformes. Aujourd’hui, ils ont heureusement dit oui au projet AVS et fiscalité. La solution du PDC est une solution globale équilibrée qui renforce notre place économique et sécurise la planification de l’AVS. En acceptant la révision partielle de la loi sur les armes, la Suisse a également trouvé une solution pragmatique qui garantit notre place dans Schengen/Dublin.

Le Parlement a échoué dans ses réformes majeures au cours de cette législature. Il s’agit notamment de la réforme de l’imposition des entreprises III et de la prévoyance vieillesse 2020, qui ont été refusées en votation populaire. Cet arriéré de réformes a finalement pris fin aujourd’hui. Le projet de loi sur l’AVS est une réforme globale qui adapte l’impôt sur les sociétés aux normes internationales et prend en compte les préoccupations de la population. Avec l’AVS, les grandes entreprises internationales et les PME locales seront à l’avenir soumises aux mêmes règles fiscales. La partie AVS du projet de loi assure l’équilibre social qui faisait défaut dans la RIE III. A l’avenir, deux milliards supplémentaires par an seront injectés dans l’AVS, ce qui stabilisera notre aide social la plus importante. Tout le monde en profite, car les rentes AVS sont assurées, au moins, à court terme et nous gagnons du temps pour une réforme durable de la prévoyance vieillesse.

Le peuple suisse dit oui à la sécurité

La Suisse a décidé aujourd’hui de rester dans l’accord Schengen/Dublin en acceptant une révision partielle de la loi sur les armes. Les opposants ont accepté à la légère l’exclusion de la Suisse de Schengen/Dublin par un « non ». Avec une réglementation un peu plus stricte en matière d’armes, qui préserve la tradition du tir suisse, la Suisse reste sûre. Dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, la Suisse continuera à collaborer avec ses voisins européens.

Les JDC Suisse se réjouissent de l’élection de Benedikt « Beni » Würth

De nombreux membres des JDC Suisse ont soutenu la candidature au Conseil des Etats et la campagne électorale de Benedikt « Beni » Würth, ancien membre du gouvernement de Saint-Gall. Les JDC Suisse se réjouissent que le PDC puisse compter avec Beni Würth sur un conseiller aux Etats doté d’une grande expérience dans des dossiers importants. Avec Beni Würth, le PDC deviendra également le groupe le plus fort du Conseil des Etats. Les JDC Suisse félicitent chaleureusement Beni Würth pour sa brillante élection et lui souhaitent plein succès.

Contact

SARAH BÜNTER

Présidente

sarah.buenter@jcvp.ch

079 656 81 18

 

JOSKO PEKAS

Secrétaire général des JDC Suisse

josko.pekas@jcvp.ch

+41 79 738 36 24