Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Les jeunes pour des entreprises responsables : les partis du Centre des jeunes lancent une campagne pour un OUI à l’initiative des multinationales responsables
Les jeunes pour des entreprises responsables : les partis du Centre des jeunes lancent une campagne pour un OUI à l’initiative des multinationales responsables

Les jeunes pour des entreprises responsables : les partis du Centre des jeunes lancent une campagne pour un OUI à l’initiative des multinationales responsables

Le JDC, la jpev, la jvl et les membres de la JPBD mènent une campagne commune en faveur de l’initiative des multinationales responsables. La commission a commencé la campagne de vote aujourd’hui, vendredi 30 octobre, par une action sur la Bundesplatz et une conférence de presse ultérieure.

La remarquable coopération des jeunes de tous les partis du centre illustre à quel point l’initiative est particulièrement émouvant et préoccupe de nombreux jeunes. Pour eux, le souci d’une économie durable et responsable est un élément central de leur vision de la politique économique. « Je m’attends à une part de OUI de plus de 70 % chez les moins de 30 ans », déclare Dominic Täubert, co-président du jpev CH et initiateur de la campagne des jeunes partis. Afin d’exprimer cette attitude de la jeune génération aux urnes, les jeunes partis veulent mobiliser des jeunes qui, autrement, participent rarement aux votes, par une campagne commune sur les médias sociaux.

Avec cette campagne commune, les partis de la jeunesse du centre veulent montrer clairement que la lutte contre l’injustice et pour les droits de l’homme et la protection de l’environnement peut et doit également être menée dans une optique d’économie de marché. « Une économie libérale comprend également des frontières claires et un système judiciaire équitable », déclare Virgine Cavalli, présidente de jvl VD. Pour Simon Stadler, Conseiller national Uri et membre du conseil d’administration de la JDC CH, il est clair que ces frontières avec les droits de l’homme et les normes environnementales devraient être les mêmes à l’étranger : « Notre prospérité ne devrait pas se fonder sur la bosse des autres et au détriment de l’environnement. Un OUI à l’initiative de responsabilité des entreprises est dans l’intérêt de la réputation de notre économie et dans l’intérêt de la Suisse. Les PME suisses font des affaires exemplaires dans le cadre juridique. Il est incompréhensible que les entreprises soient autorisées à exploiter des avantages concurrentiels à l’étranger ».

Pour les représentants du Comité des jeunes, il est clair que I’initiative pour des multinationales responsables vise une évidence: les entreprises basées en Suisse et leurs filiales doivent respecter les droits de l’homme et les normes environnementales internationales à l’étranger. Les jeunes politiciens sont convaincus que cette initiative renforcerait la place économique suisse et les PME suisses.

Ces dernières semaines, l’initiative a été qualifiée à tort de « trop radicale » ou de « dangereuse pour les emplois suisses ». Nous considérons l’initiative comme une grande opportunité pour notre pays et pour la Suisse en tant que place économique pour les raisons suivantes: L’initiative…

1) … ne concerne que les groupes qui sont actifs à l’étranger, soit eux-mêmes, soit par des entreprises directement contrôlées. Nous sommes particulièrement soucieux de souligner que ni le fardeau de la preuve n’est renversée, ni les PME ne sont touchées par l’initiative.

2) … n’exige que des principes très fondamentaux tels que le respect des droits de l’homme et des normes environnementales internationales. Il n’y a aucune raison que les PME doivent se conformer à de nombreuses exigences et lois différentes, alors que certaines entreprises à l’étranger peuvent violer les droits de l’homme.

3) … promeut l’image de notre pays à l’étranger. Les entreprises locales – tant les PME que les grandes entreprises – bénéficient de l’image de marque respectée de la Suisse.

Nous avons donc mené une campagne médiatique efficace aujourd’hui, vendredi, sur la Bundesplatz à Berne, suivie d’une conférence de presse via le zoom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *