Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
L’opportunité pour avenir durable a été manquée !
L’opportunité pour avenir durable a été manquée !

L’opportunité pour avenir durable a été manquée !

Les Jeunes du Centre regrettent que la majorité des électeurs ait voté contre la loi sur le CO2, pourtant efficace. La loi aurait été une étape importante en faveur d’un environnement viable pour les générations futures.  Avec le rejet des deux initiatives phytos extrêmes, la majorité de l’électorat a montré qu’elle ne souhaite pas s’engager dans des demandes extrêmes et qu’elle veut chercher des solutions avec le secteur agricole. Les Jeunes du Centre sont également convaincus qu’en adoptant la loi Covid-19, nous donnons à l’économie la sécurité dont elle a besoin pour se redresser. L’adoption de la loi MPT est aussi conforme au mot d’ordre des Jeunes du Centre et montre que la population veut agir efficacement contre la terreur. 

Une occasion manquée pour une loi forte !

Les Jeunes du Centre sont déçus que la loi sur le CO2, pratique et équilibrée, n’ait pas trouvé de majorité auprès de l’électorat. Les forces constructives n’ont pas pu faire face à la campagne du Non du lobby pétrolier et de l’UDC, qui a coûté plusieurs millions de francs. Les politiques doivent maintenant élaborer une nouvelle tentative pour créer le plus rapidement possible les bases d’une politique climatique suisse efficace. Les Jeunes du Centre Suisse appellent maintenant les opposants à s’engager activement dans la lutte contre le changement climatique et à créer des solutions viables et applicables pour le bien des générations futures !

Pas de demandes extrêmes pour l’agriculture nationale

La population suisse et les Jeunes du Centre Suisse sont d’avis que les initiatives agricoles étaient trop extrêmes et ont manqué leur but. Les Jeunes du Centre sont donc très heureux que ces demandes extrêmes n’aient pas trouvé de majorité auprès du peuple et des cantons. « Nous devons résoudre les problèmes ensemble avec l’agriculture et non pas travailler contre elle avec des exigences extrêmes », déclare Sarah Bünter, présidente des Jeunes du Centre Suisse. « Ce n’est que dans le cadre d’un dialogue commun et avec l’aide des nouvelles technologies que nous pouvons nous efforcer de mettre en œuvre l’agriculture la plus écologique et la plus durable possible », ajoute Bünter. Les Jeunes du Centre sont heureux que la population ait vu que la Suisse ne veut pas menacer l’agriculture nationale. En outre, les Jeunes du Centre sont convaincus qu’une grande partie de la population préfère consommer des produits locaux plutôt que des produits importés de l’étranger.

La terreur n’a pas sa place dans la société

Les Jeunes du Centre se réjouissent de l’adoption de la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT). Les nouvelles dispositions légales permettent à la police d’intervenir plus tôt et de manière préventive s’il existe des indications concrètes et actuelles qu’une personne représente une menace terroriste. Le vice-président Marc Rüdisüli ajoute : « Le terrorisme doit être combattu de manière précoce et décisive. Avec la loi MPT, nous donnons à nos forces de l’ordre les outils nécessaires pour faire leur travail de manière juste. » Les Jeunes du Centre sont convaincus qu’avec la loi MPT, nous avons créé un bon cadre pour protéger la population suisse. Parce que la terreur est toujours une attaque contre la société dans son ensemble.

L’économie suisse peut respirer

Le peuple et les cantons ont soutenu la loi Covid-19. Les Jeunes du Centre sont soulagés que l’acceptation de la loi Covid-19 préserve les conditions cadres nécessaires pour que l’économie suisse puisse gérer avec succès la période économiquement difficile de la pandémie. « La loi Covid-19 contient de nombreuses mesures qui aident les personnes et les entreprises gravement touchées à traverser la pandémie le mieux possible », déclare Maxime Moix, vice-président des Jeunes du Centre Suisse. Maxime Moix ajoute : « Il aurait été irresponsable de simplement abandonner les entreprises et personnes fortement impactées par la crise ! ». Sur la base de la situation épidémiologique, les Jeunes du Centre sont convaincus que la Suisse pourra bientôt revenir à la normale. En outre, la jeunesse de parti tient à remercier la population d’avoir adhéré aux mesures, car ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à maîtriser cette pandémie.