Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Les Jeunes contre l’initiative de la JS
Les Jeunes contre l’initiative de la JS

Les Jeunes contre l’initiative de la JS

Le comité interpartis composé des Jeunes du Centre Suisse, des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, des Jeunes UDC Suisse et des Jeunes vert’libéraux Suisse lance aujourd’hui sa campagne contre l’initiative fiscale de la Jeunesse socialiste, dite initiative 99%. Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, les quatre jeunesses – représentées par de jeunes entrepreneurs et de jeunes agriculteurs – ont expliqué pourquoi cette initiative menace le succès de leur start-up, de leur ferme ou de leur entreprise familiale.

La rhétorique employée par la Jeunesse socialiste dans le cadre de leur initiative fiscale est celle de la lutte des classes : il faut faire payer les riches. Mais attention aux mauvaises surprises : Avec ce texte, les gains sur le capital seront imposés dès le premier franc !

L’initiative de la JS provoque la mort des startups en Suisse

Le jeune libéral-radical, Raphael Tobler, CEO et cofondateur d’une startup ainsi que président de l’Association suisse des startups, souligne comment l’initiative fiscale de la JS coupe l’accès aux innovations nécessaires à la réussite des startups suisses : « Sans business angels et investisseurs, il n’est guère possible d’avoir du succès avec une startup ! Avec cette nouvelle taxe, il n’y aurait plus d’incitations à investir dans des startups. Si les investissements viennent à manquer, l’innovation sera ralentie et des emplois seront menacés ».

Taxer encore plus ne nous fera pas sortir de la crise

Aux yeux du jeune vert’libéral Maxime Auchlin, ingénieur et responsable du développement de l’entreprise familiale Auchlin SA (polissage horloger), « Alors que nous sortons péniblement de la crise engendrée par la pandémie, il n’est pas raisonnable d’ajouter une incertitude en augmentant la charge fiscale. L’innovation et la transition énergétique seront aussi impactées par cette initiative. Parce que nos laboratoires et centres de recherche profitent de dons. » Andrea Kaufmann, membre de la famille d’entrepreneurs KMM SA, active dans l’entretien de machines, ne peut qu’être d’accord avec ce constat : « Ma famille dirige une PME avec passion. Toutefois, avec l’initiative fiscale de la JS, la planification de la succession deviendrait un réel défi ».

L’agriculture suisse est également touchée

La jeune agricultrice et viticultrice Katja Riem, membre des Jeunes UDC, met en avant une problématique particulière pour la jeunesse : « Nous, les jeunes, avons encore l’avenir devant nous. L’innovation et les idées novatrices sont notre moteur. Mais une fois de plus, ils veulent nous restreindre et nous ralentir avec des nouvelles taxes ». Également jeune agriculteur et maraîcher, Geoffray Sirolli ajoute : « Cette initiative touchera particulièrement les jeunes agriculteurs et la reprise d’exploitations et d’entreprises agricoles. C’est un risque qui pourrait mettre en danger la pérennité de l’agriculture suisse ».

Pour toutes ces raisons, votez Non à l’initiative fiscale de la JS le 26 septembre.

Dossier de presse