Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Il faut empêcher une attaque contre la cohésion !
Il faut empêcher une attaque contre la cohésion !

Il faut empêcher une attaque contre la cohésion !

Les délégués ont adopté leurs recommandations pour les votations de novembre lors de notre assemblée des délégués qui a été la première à pouvoir se tenir en présentiel depuis le début de l’année 2021. Les Jeunes du Centre Suisse se prononcent clairement en faveur de la loi Covid-19 et s’engagent donc en faveur de la cohésion de notre société dans la période difficile que nous traversons actuellement. 
De plus, les délégués acceptent l’initiative sur les soins infirmiers et refusent l’initiative sur la justice.

Les Jeunes du Centre s’engagent en faveur de la cohésion
En préambule de l’assemblée des délégués, les présidentes et présidents de section se sont prononcés massivement en faveur de la loi Covid-19. Pour les Jeunes du Centre, il est clair qu’un refus de cette loi serait une attaque frontale contre la cohésion de notre société. Notre présidente, Sarah Bünter a bien fait comprendre aux délégués que cette loi ne traite pas seulement du certificat Covid et du train de mesures. « Il s’agit de savoir si nous vivons la responsabilité et la solidarité au quotidien en tant que membres de la société et si nous luttons ensemble contre le virus pour la cohésion de la Suisse. En temps de crise, il est particulièrement important d’être un pays uni, de la campagne jusque dans les villes, et de ne pas se diviser, comme le font d’autres partis. »

Le contre-projet ne va pas assez loin
Après les mots de bienvenue du conseiller communal de Soleure Reto Stampfli et du président de la section des Jeunes du Centre du canton de Soleure Robin Schmid, la discussion s’est focalisée sur l’initiative sur les soins infirmiers. La députée PDC au Grand conseil lucernois, Karin Stadelmann, défendait le Oui à cette initiative. Le Dr. med. Markus Trutmann, membre de la direction de « H+ Les Hôpitaux de Suisse » était en faveur du contre-projet. Une majorité des délégués s’est prononcée en faveur de l’initiative. En effet, le contre-projet proposé omet deux éléments centraux pour un renforcement des soins : les mesures concrètes pour des meilleures conditions-cadres et un effectif qui doit garantir plus de sécurité aux patientes et patients.

Rester fidèle à un système qui a fait ses preuves
La deuxième discussion s’est orientée sur l’initiative sur la justice qui demande que les juges fédéraux soient désormais élus par tirage au sort. Cela a donné lieu à une discussion intéressante entre Adrian Gasser, auteur de l’initiative, et Kurt Fluri, conseiller national PLR du canton de Soleure, qui se prononçait contre cette initiative. Les délégués des Jeunes du Centre Suisse ont jugé que cette initiative s’en prenait à un système qui a fait ses preuves et qu’elle était trop radicale. En effet, la Suisse possède aujourd’hui l’un des meilleurs cadres législatifs qu’il ne faut pas mettre en danger.