Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Une autre défaite claire pour la JS
Une autre défaite claire pour la JS

Une autre défaite claire pour la JS

Aujourd’hui, tous les cantons et une majorité écrasante de 64.9% des électeurs ont rejeté l’initiative « 99% » de la Jeunesse socialiste. C’est déjà la troisième fois que cette Jeunesse de gauche est laissée sur le carreau avec un refus net de la population.

Locarno, 26 septembre 2021 – Sur la base du résultat d’aujourd’hui, le comité interpartis composé des Jeunes du Centre Suisse, des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, des Jeunes UDC suisses et des Jeunes vert’libéraux suisses, est convaincu que la prochaine initiative déjà annoncée de la JS, sera également un échec cuisant dans les urnes.

L’initiative de la JS aurait péjoré l’avenir de la jeune génération

Le comité interpartis se félicite du NON à l’initiative « 99% ». Ce texte aurait créé un impôt sur les gains en capital. « Aujourd’hui, nous, les jeunes, avons pu, dans une certaine mesure, assurer notre avenir », réagit Sarah Bünter, présidente des Jeunes du Centre suisse. En effet, cette initiative aurait touché bien plus que le 1% évoqué par les initiants, notamment des jeunes entrepreneurs ou agriculteurs reprenant l’affaire familiale ou des créateurs de start-ups. Tous ces acteurs qui font de la Suisse une place économique attrayante et prospère auraient été gravement atteints par l’initiative de la JS.  Ce sont ces personnes qui auraient dû assumer cette nouvelle charge fiscale introduite par la JS.

« En pleine crise COVID-19, notre économie aurait été affaiblie et de nombreuses opportunités pour les jeunes comme des premiers emplois ou places d’apprentissage auraient disparu pour la jeune génération arrivant sur le marché du travail », précise David Trachsel, président des Jeunes UDC Suisse.

Un rejet du populisme en matière de fiscalité

Poussés par des idéologies dépassées, la JS lance initiative après initiative dans le but de « taxer les riches ». Mus par des idéaux peu réalistes qu’ils estiment nobles, ils sont disposés à affaiblir toute l’économie suisse, sans penser aux conséquences dramatiques que cela pourrait avoir « L’idéologie face à la réalité ne tient pas la route, comme nous l’avons encore vu encore aujourd’hui. Pour Matthias Müller, président des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, il est clair « que la Suisse ne doit pas punir les actifs et ne souhaite pas se couper l’herbe sous les pieds ».

La Suisse dit toujours non à la JS

Ce n’est pas la première fois qu’une initiative de la JS échoue. L’initiative « 99% » est déjà la troisième. Après que tous les cantons et le peuple aient refusé l’initiative « 1:12 » en 2013 avec 65,3%, puis l’initiative « contre la spéculation alimentaire » en 2016 avec 59,9%. Au vu de tels résultats, le comité interpartis estime que les chances d’aboutir de la prochaine initiative de la JS, qui demande une limitation de la fortune à 100 millions de francs suisses, sont également faibles. En résumé, imposer à tort et à travers n’est pas la solution et handicapera à terme notre économie. Or, sans économie dynamique, il n’est pas possible pour l’État d’assurer un filet social adapté, un aspect que la JS semble oublier. « Par ailleurs, des investissements colossaux par l’économie privée devront avoir lieu pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Ce n’est donc pas le moment de brider la capacité d’investissement et d’innovation de nos PME. » conclut Virginie Cavalli, Co-présidente des Jeunes vert’libéraux suisses ».