Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Utiliser la crise comme opportunité 
Utiliser la crise comme opportunité 

Utiliser la crise comme opportunité 

Lors de la dernière assemblée des délégués en ligne de l’année 2021, les délégués des Jeunes du Centre Suisse ont pris position sur la suppression du droit de timbre d’émission et sur le train de mesures en faveur des médias. Dans son discours, le président du parti Marc Rüdisüli s’est projeté dans l’après COVID-19 et a parlé de l’importance et de la responsabilité des Jeunes du Centre pour le respect en politique.

« Des changements fondamentaux dans la technologie et la démographie, la mondialisation, le changement climatique et la pandémie mondiale nous montrent que nous devons repenser beaucoup de choses. Parallèlement, les tensions sociales et politiques augmentent dans la société » a déclaré le président du parti Marc Rüdisüli dans son discours. « La crise de COVID nous donne l’occasion de repenser les principes fondamentaux dans des domaines centraux comme la formation, la vieillesse et les générations. Relevons ces défis et saisissons cette opportunité de renforcer à long terme le système de réussite suisse ».

La pandémie et surtout les votes sur la loi COVID-19 montrent que le respect dans les discussions politiques est mis à l’épreuve. C’est un pur poison pour nos traditions démocratiques et pour une démocratie vivante ! En tant que Jeunes du Centre, nous nous opposons à ces attaques. Seules des discussions engagées et respectueuses feront avancer notre pays.

Oui à l’abolition du droit d’émission
Le conseiller national lucernois du Centre Leo Müller (pour) et la conseillère nationale saint-galloise verte Franziska Ryser (contre) ont débattu de l’abolition du droit de timbre d’émission. Les délégués ont largement dit oui et rejettent ainsi clairement le référendum. Le droit de timbre imputé aux entreprises, qui nuit aux investissements, doit être supprimé. Cela renforcera la place industrielle suisse. Concrètement, les petites et grandes entreprises qui lèvent des fonds propres et se constituent ainsi, par exemple, un coussin de sécurité pour les périodes de crise sont gagnantes.

Les médias indépendants sont en danger 
La deuxième table ronde virtuelle a porté sur le paquet de mesures en faveur des médias, dont ont débattu Sidney Kamerzin (conseiller national Le Centre VS) et Benedikt Würth (conseiller aux États Le Centre SG). Les délégués se sont prononcés contre ces mesures de soutien. Le paquet de mesures en faveur des médias met en danger l’indépendance des médias vis-à-vis de l’État en raison du soutien direct de la Confédération.