Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Die Junge Mitte                                      Jeunes du Centre
Familles

Familles

Nous nous engageons auprès de nos familles en Suisse. En particulier, la conciliation de la famille et de la carrière pose encore aujourd’hui des défis majeurs à de nombreuses familles. Nous sommes convaincus qu’élever un enfant est une contribution inestimable à notre société. Les jeunes familles de la classe moyenne et les parents isolés, en particulier, ne doivent pas être laissés pour compte en matière de garde d’enfants. Nous nous engageons donc à ce que les politiciens créent des conditions cadres qui renforcent chaque famille. Parce que notre communauté commence dans la famille.

C’est pourquoi nous nous engageons afin que

  1. le développement de l’offre de places d’accueil pour enfants (crèches et accueil familial complémentaire) sur l’ensemble du territoire suisse soit orienté vers la demande et de qualité. Ce faisant, le système de financement devrait être adapté au financement par sujets et aux structures de jour de soutien aux familles à l’échelle nationale.
  2. la conciliation de la famille et du travail soit encouragée par des allègements financiers ciblés (par exemple, par une augmentation des déductions fiscales).
  3. soit introduit un congé parental rémunéré de 18 semaines, dont la femme doit prendre au moins 14 semaines et l’homme au moins 2 semaines. Le temps restant est à prendre de manière flexible.
  4. les cantons soient autorisés à prolonger les allocations familiales pour les enfants jusqu’à l’âge de 26 ans.
  5. le mariage pour tous soit rendu possible.

Les Jeunes du Centre Suisse sont convaincus que la société, et les familles en particulier, subissent actuellement des changements majeurs. Nous voulons donner un coup de pouce à ces changements et soulager toutes les familles autant que possible. Nous n’y parviendrons que si nous renforçons les structures d’accueil des enfants en termes de quantité et de qualité, si nous accordons des allègements financiers aux familles et si nous assouplissons les conditions-cadres qui s’appliquent aujourd’hui, comme le congé de maternité et de paternité.