22.09.2019 / Communiqués / Assurances sociales /

L’initiative des jeunes libéraux radicaux sur l’AVS dans le vent contraire

Les jeunesses de parti du PBD, PDC, PEV et vert’libéraux s’oppose à l’initiative des jeunes libéraux radicaux. C’est principalement le fait de faire cavalier seul que dérange les jeunesses de partis.

Les jeunesses de partis du centre ne se réjouisse guère de l’initiative des JLR. Il y a quelques mois, une rencontre entre les jeunes PBD, les JDC, les JLR, les jeunes vertslibéraux et les jeunes UDC a eu lieu afin de discuter de l’idée des JLR pour une initiative commune concernant l’AVS. Peu de temps après, les JLR ont communiqués aux médias le lancement d’une initiative indépendante sans mentionner la discussion commune des jeunesses de partis. Il a cependant été annoncé un soutien des jeunes partis bourgeois. Les autres jeunesses de partis ont cependant reçu que par la suite la demande de rejoindre le comité de l’initiative sans avoir pu contribuer au contenu. Les jeunesses de partis ont refusé à l’unanimité de rejoindre le comité. D’une part on n’est pas prêt à soutenir un pur coup de campagne des jeunes libéraux radicaux, d’autre part il existe des divergences sur le contenu. Les jeunesses de partis restent intéressées à l’idée d’un travail commun permettant la mise en avant d’une solution majoritaire.

Les jeunesses de partis du centre n’excluent pas non plus la possibilité d’une initiative commune. L’âge imposé pour la retraite qui représente la base de l’initiative crée des appréhensions. Toutes les jeunesses de partis sont de l’avis que l’âge de la retraite doit être calculé en rapport à l’espérance de vie. C’est la seule solution afin de stabiliser sur un long terme l’assurance vieillesse sans que l’âge de la retraite reste un pion permanent dans le jeu politique. Pour une solution majoritaire, cependant, la réforme des retraites exige que surtout un aspect plus flexible. Fixer un âge de la retraite est une relique du temps passé pour les jeunesses de partis. Il doit être possible de déterminer dans une certaine mesure son propre âge afin de partir à la retraite, dans le cas où une retraite anticipée représente une retenue de et une retraite plus tardive entraîne une augmentation de la rente. Les conditions sanitaires des différentes branches professionnelles doivent également être prises en compte pour un départ à la retraite flexible aux yeux des jeunesses de partis. Le travail dépassant l’âge de référence doit être un avantage financier pour l’employeur comme pour l’employé. Du point de vue des jeunesses de partis une réforme doit inclure une vision globale et pas seulement un relèvement de l’âge de la retraite.

En cas de questions, nous restons volontiers à votre disposition
Remo Zuberbühler, Président des Jeunes PBD Suisse, +41 79 398 93 91
Sarah Bünter, Présidente des JDC Suisse, +41 79 656 81 18
Dominic Täubert, Co-Président des jeunes PEV, +41 79 913 22 58
Tobias Vögeli, Co-Président des Jeunes vert’libéraux Suisse, +41 78 743 53 99