Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Les JDC Suisse disent OUI au droit de vote dès 16 ans, OUI à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie et OUI à la loi sur le CO2
Les JDC Suisse disent OUI au droit de vote dès 16 ans, OUI à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie et OUI à la loi sur le CO2

Les JDC Suisse disent OUI au droit de vote dès 16 ans, OUI à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie et OUI à la loi sur le CO2

Lors de l’assemblée des délégués en ligne d’aujourd’hui, les délégués des JDC Suisse se sont prononcés pour le droit de vote dès 16 ans et pour l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. De plus, les JDC est la première jeunesse de parti à s’exprimer officiellement en faveur de la nouvelle loi sur le CO2 et la soutiendra le référendum est saisi.

 

En raison de la situation actuelle, l’assemblée des délégués d’aujourd’hui n’a pas pu avoir lieu à Aarau comme prévu. C’est pourquoi les JDC ont décidé de tenir l’assemblée des délégués en ligne. Les prises de positions concernant le droit de vote dès 16 ans et l’accord de libre-échange avec l’Indonésie ont été discutées en ligne selon le programme initial. La décision sur le futur nom a été reportée à la fin du mois de novembre. Les JDC organiseront une autre assemblée des délégués à ce sujet. Environ 70 membres ont participé à l’assemblée des délégués en ligne. Sarah Bünter, présidente des JDC Suisse, a ouvert l’assemblée et a souligné l’importance de la responsabilité personnelle dans la situation sanitaire actuelle. Elle a appelé chacun et chacune à suivre les mesures de protection contre le Corona. Sarah Bünter a fait référence à la campagne « stay safe and cool », lancée par certaines des jeunesse de parti pour sensibiliser les jeunes à ces mesures.

 

Oui au droit de vote dès 16 ans
La première partie de l’assemblée des délégués comprenait une table ronde sur le droit de vote dès 16 ans. Philippe Kramer, membre du comité de l’association « Mitstimme », et Nico Zobrist, JS Argovie, ont présenté les arguments en faveur du droit de vote dès 16 ans, tandis que Heidina Jordi, JUDC Saint-Gall, et Mick Biesuz, JLR Argovie, ont présenté la position inverse. Les partisans ont souligné que l’introduction du droit de vote dès 16 ans impliquerait les nouvelles générations, garantirait l’équité et assurerait l’équilibre de la démocratie. « Notre démocratie ne fonctionne que si le plus grand nombre possible de personnes sont impliquées, et c’est le cas pour l’âge de vote dès 16 ans. L’âge de vote dès 16 ans est une grande opportunité d’avoir une jeunesse qui est engagée et intéressée par la vie politique et qui contribue à façonner l’avenir », a déclaré Nico Zobrist. Heidina Jordi et Mick Biesuz sont d’avis qu’avec l’introduction du droit de vote dès 16 ans, l’équilibre des droits et devoirs politiques n’est plus assuré. Bien que l’on peut se rendre aux urnes lorsque l’âge de 16 ans, il n’est pas encore possible de conclure un contrat juridiquement valable à cet âge. Heidina Jordi souligne que à 16 ans on est encore trop jeune et qu’il est possible de devenir politiquement actif avant l’âge de 18 ans sans avoir à voter. Après un débat passionnant et une série de questions, les délégués des JDC Suisse se sont prononcés en faveur avec 37 oui contre 22 non et 2 abstentions. Les délégués ont donc décidé de soutenir le droit du vote dès 16 ans.

 

Oui à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie
La deuxième partie de l’assemblée de déléguées en ligne s’est concentrée sur l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. Markus Ritter, Conseiller national du PDC et président de l’Union suisse des paysans, fait part des positions claires en faveur de l’accord : « Il s’agit d’un accord modèle qui fixe des exigences de durabilité pour les importations d’huile de palme et qui n’entre pas en concurrence directe avec l’agriculture et sa production et ne les met donc pas en danger. L’accord améliore la sécurité juridique et le développement durable ».
Vera Becker, coprésidente des Jeunes Verts Argoviens, a souligné les problèmes relatifs aux conditions de travail et aux conditions écologiques avec la production d’huile de palme. Elle a réaffirmé que le commerce équitable plutôt que le libre-échange devrait exister et qu’elle veut s’engager pour une vraie agriculture et une vraie économie alimentaire durables.
Les arguments de Markus Ritter ont finalement convaincu davantage les délégués des JDC et c’est ainsi que les JDC se sont prononcés avec 52 votes pour, 2 votes contre et 4 abstentions pour l’accord de libre-échange avec l’Indonésie.

 

Oui à la loi sur le CO2
Ce matin, la conférence des présidents de section des JDC Suisse s’est également tenue. Un point important de l’ordre du jour était le positionnement sur la loi sur le CO2, qui sera soumise à la votation en cas de référendum. Les présidents de section sont unanimement favorables à la loi sur le CO2. Les générations futures ont besoin d’une loi efficace sur le CO2 afin d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat et de pouvoir ainsi vivre dans un avenir durable. Les JDC font campagne pour la loi sur le CO2 afin qu’elle ne soit pas rejetée lors d’un référendum et qu’elle ne crée pas un gâchis qui ferait reculer la Suisse de plusieurs années dans le renforcement de la protection du climat.

Avec le lancement Avenir politique climatique Suisse, les JDC feront campagne pour que la politique climatique soit davantage soutenue par le peuple suisse. Cela nécessite un changement de mentalité de la part de chaque individu. Voir l’erreur dans le système est une pensée trop simple. Les JDC sont convaincus que chaque personne porte une responsabilité et fait partie du système.

 

Paroles des JDC Suisse:

  • OUI au droit de vote dès 16 ans (37:22:2)
  • OUI à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie (52:2:4)
  • OUI à la loi sur le CO2 (à l’unanimité à la Conférence des Présidents)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *