Wir stehen ein für Gerechtigkeit, Menschenwürde, Solidarität, Eigenverantwortung und verfolgen die Ziele der ökosozialen Marktwirtschaft. Unsere neue Website ist im Aufbau. In der Zwischenzeit findest du hier die wichtigsten Informationen von uns. Wir freuen uns auf dich!
Les Jeunes du Centre Suisse disent 3x oui et 2x non le 13 juin
Les Jeunes du Centre Suisse disent 3x oui et 2x non le 13 juin

Les Jeunes du Centre Suisse disent 3x oui et 2x non le 13 juin

Lors de l’assemblée des délégués en ligne, samedi, les délégués ont approuvé la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT). Les délégués ont rejeté l’initiative sur les pesticides et l’initiative 99%. En outre, la conférence des présidents a voté en faveur du mariage pour tous et de la loi Covid 19. Avec l’élection de Maxime Moix, de la section du Bas-Valais, la Suisse romande est également renforcée au sein du comité des Jeunes du Centre Suisse. 

Malgré un temps printanier tentant, plus de 100 délégués et invités ont participé à l’assemblée des délégués en ligne des Jeunes du Centre Suisse. La présidente Sarah Bünter a souhaité la bienvenue aux personnes présentes et a remercié tout le monde pour leur engagement inlassable en faveur des Jeunes du Centre Suisse. Grâce à cet engagement sensationnel, notre jeune parti a connu une forte croissance dans un passé récent. Depuis le début de l’année, les Jeunes du Centre ont pu accueillir plus de 360 nouveaux membres dans ses rangs et est ainsi le jeune parti du centre qui connaît la plus forte croissance !

Les paroles des Jeunes du Centre Suisse pour le 13 juin 2021

Les slogans de la loi sur le CO2 et de l’initiative sur l’eau potable ont déjà été adoptés lors des précédentes assemblées des délégués. Les Jeunes du Centre Suisse contribueront à la campagne de référendum avec les recommandations suivantes :

Oui sur la loi Co2
Non sur l’Initiative sur l’eau potable
Non sur l’initiative pesticides
Oui aux MPT
Oui sur la loi Covid 19

Maxime Moix renforce la Suisse romande au sein du comité

Après le mot de bienvenue de la présidente Sarah Bünter, l’accent a été mis sur les changements au sein du comité. Sarah Bünter a eu le plaisir de remercier les membres de longue date du comité, Peter Niederberger (ZG) et le vice-président Enea Monticelli (TI), pour leur engagement. Peter et Enea étaient des membres engagés du comité, qui ont travaillé avec beaucoup de dynamisme, d’idées et un engagement total pour les Jeunes du Centre Suisse. Sarah Bünter a salué leur engagement et les délégués ont remercié Enea et Peter par des applaudissements nourris.
Après les adieux d’Enea et de Peter, de nouvelles élections pour le siège vacant du comité étaient à l’ordre du jour. Avec Maxime Moix de Vétroz (VS), c’est un jeune politicien expérimenté qui a été élu, qui s’engage pour une politique centrale forte, la diversité linguistique et culturelle ainsi que le renforcement de la Suisse romande. Le bas-valaisan de 25 ans est membre du groupe parlementaire PDC depuis 2017. Maxime Moix a étudié l’économie et effectue actuellement un stage au Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) à Berne. Les Jeunes du Centre se réjouissent de la collaboration avec Maxime et lui souhaite beaucoup de joie et d’épanouissement dans sa nouvelle fonction de membre du comité des Jeunes du Centre Suisse.

Les Jeunes du Centre veulent agir contre le terrorisme

Sur le premier podium virtuel de cette assemblée des délégués, tout tournait autour de la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT). La conseillère nationale du centre de Lucerne, Ida Glanzmann-Hunkeler, a représenté à l`AD en ligne le slogan du Oui. Sanija Ameti, membre du comité des Jeunes Vert’libéraux Suisse, a plaidé pour un vote négatif.
Ida Glanzmann a souligné qu’avec la nouvelle loi, des mesures ciblées et préventives peuvent être prises pour lutter contre les terroristes potentiels. Elle a rejeté l’argument de la partie adverse selon lequel cette loi viole la Convention des Nations Unies sur les enfants et les droits de l’homme. En outre, les nouvelles mesures ne seront appliquées que si toutes les mesures précédentes n’ont pas abouti.
Sanija Ameti a exprimé ses craintes de voir la Suisse devenir un état policier après l’adoption du MPT. Ameti a critiqué le fait que, jusqu’à présent, seuls quelques États ont adopté des mesures aussi restrictives. Cela serait disproportionné et cette loi pourrait donc être comparée à un paragraphe arbitraire. Après un débat intensif suivi d’une discussion publique en ligne, les délégués des Jeunes du Centre Suisse ont voté en faveur du projet par 43 oui, 21 non et 5 abstentions. Ainsi, les délégués décident d’accepter le PMT, qui sera voté le 13 juin.

L’initiative a une bonne approche, mais elle est trop extrême.

Le deuxième podium en ligne a été dominé par l’initiative sur les pesticides. L’agriculteur biologique soleurois et secrétaire de parti du PDC du canton de Soleure, Glenn Steiger, a représenté le slogan « Oui ». Matija Nuic, directrice de l’Association des producteurs suisses de légumes, s’est prononcée en faveur d’un Non. Steiger a souligné que nos eaux souterraines sont déjà contaminées aujourd’hui. La production biologique montre qu’il est possible de se passer de pesticides synthétiques. En outre, si l’initiative était acceptée, davantage de fonds seraient consacrés à la recherche sur la production sans pesticides. Matija Nuic a notamment fait valoir que l’homologation des pesticides en Suisse est déjà très réglementée aujourd’hui et qu’une homologation doit remplir de nombreux critères. Il a également souligné que les résidus dans les eaux souterraines sont en grande partie dus à des produits chimiques industriels ou ménagers. Toutefois, ce qui nous toucherait tous en fin de compte si l’initiative était acceptée, ce serait la hausse massive des prix des denrées alimentaires et la diminution de la sécurité d’approvisionnement. Après les discussions intensives, les intervenants ont répondu aux questions critiques des délégués. Ensuite, les délégués des Jeunes du Centre Suisse ont voté par 16 oui contre 57 non et 4 abstentions pour l’initiative sur les pesticides extrêmes.

L’initiative 99% a eu du mal

La discussion animée sur l’initiative sur les pesticides était à peine terminée qu’une autre discussion passionnante a commencé. La présidente de JS Suisse, Ronja Jansen, a plaidé auprès des délégués pour qu’ils acceptent l’initiative 99%. Le conseiller national du Centre de Lucerne, Leo Müller, a présenté les contre-arguments aux délégués. Le promoteur a plaidé que la seule crise de Corona a montré que les riches s’enrichissent et qu’il faut donc leur demander de payer davantage au bureau des impôts. Leo Müller a fait valoir que l’initiative était beaucoup trop radicale et totalement disproportionnée. Les explications passionnantes pour et contre ont été suivies des questions critiques des délégués. Ensuite, les délégués des Jeunes du Centre ont décidé par 11 oui contre 51 non et 5 abstentions de voter contre l’initiative 99%.

Les Jeunes du Centre Suisse s’engagent à soutenir le mariage pour tous et l’économie suisse.

Lors de la conférence des présidents, les slogans « Oui » ont également été adoptés pour le mariage pour tous et la loi Covid-19. Les présidents des partis cantonaux estiment qu’il est important que la disparité injuste en matière d’état civil soit enfin résolue. Avec le mariage pour tous, attendu depuis longtemps, la Suisse peut faire un pas de plus vers l’égalité.

La loi Covid 19 apporte une sécurité juridique aux entreprises et renforce notre démocratie directe. Elle vise également à sécuriser l’important approvisionnement en médicaments et en vaccins, indispensables à la lutte contre la pandémie. C’est pourquoi les présidents des sections cantonales ont clairement voté en faveur de la loi Covid 19.